Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation sur les résultats de VGUA.NS 28-juil.-20 10h00 GMTConseils et astuces

Transcription révisée de la conférence téléphonique ou présentation sur les résultats de TCS.NSE 16-Apr-20 14:30 GMT


24 août 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de V Guard Industries Ltd Mardi 28 juillet 2020 à 10h00 GMT

* Mithun K. Chittilappilly

V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein

Batlivala & Karani Securities India Pvt. Ltd., Division de la recherche – Analyste de la recherche

Sundaram Asset Management Company Ltd. – Analyste de recherche

Mesdames et messieurs, bonne journée et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats de V-Guard Industries Q1 FY '21, organisée par ICICI Securities. (Instructions pour l'opérateur) Veuillez noter que la conférence est en cours d'enregistrement. Je cède maintenant la conférence à M. Hitesh Taunk. Merci, et à vous, monsieur.

Merci, Aisha. Bonjour à toutes les personnes présentes dans cet appel. ICICI Securities vous souhaite à tous la bienvenue à l'appel des résultats Q1 FY '21 de V-Guard. De la direction, nous accueillons aujourd'hui M. Mithun Chittilappilly, MD; M. Ramachandran, administrateur et chef de l'exploitation; M. Sudarshan Kasturi, vice-président principal et directeur financier. Je passe maintenant l'appel à la direction pour ses remarques liminaires, un message sur lequel vous pouvez répondre à une question des participants. À vous, monsieur.

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (3)

Merci, Hitesh et ICICI Securities d'avoir accueilli cet appel. Un accueil très chaleureux à toutes les personnes présentes, et merci beaucoup de vous joindre à nous aujourd'hui pour discuter de la performance opérationnelle et financière de notre société pour le premier trimestre clos le 30 juin 2020. Au cours du T1 FY '21, les revenus ont diminué de 42% en glissement annuel à 406 crores INR. Les marchés non sudistes ont reculé de 47%, tandis que ceux du sud ont reculé de 38%. Les marchés non sudistes ont eu un impact plus important en raison de verrouillages plus étendus, tandis que l'ouverture dans le sud a progressivement amélioré la demande dans des États tels que le Karnataka et le Kerala. De même, les 3 segments de produits ont été impactés au cours du trimestre marqué par différentes étapes de blocage et de perturbations. Alors que les produits électriques étaient le segment de l'électronique le moins touché, le segment de l'électronique a connu une baisse plus marquée en raison de son lien avec les appareils plus gros, qui connaît une forte demande et la saison estivale comme les climatiseurs. Les marges brutes se sont contractées de 334 points de base sur un an à 29,2%, passant à une baisse de l'utilisation des capacités et de la gamme de produits. Cependant, la marge brute s'est améliorée chaque mois successif et est revenue à des niveaux normatifs en juin. La marge d'EBITDA pour le trimestre était de 2,2% contre 10,2% en glissement annuel en raison de la baisse du chiffre d'affaires. Le bénéfice après impôts au cours du trimestre a donc été modéré à 3,6 crores INR. La marge PAT s'est contractée à 0,9% contre 7,5% au premier trimestre de l'année dernière. Bien que ces chiffres indiquent l'effet de la pandémie de COVID-19 le long des lignes attendues, nous pensons que l'entreprise a fait preuve d'une forte résilience – une forte résilience face à ces temps extrêmement difficiles. Nous avons mis en place des mesures de maîtrise des coûts, qui compenseront en partie l'impact de la perte de chiffre d'affaires. Le fonds de roulement s'est amélioré de façon constante car les stocks disponibles ont été utilisés pour stimuler les revenus. Les recouvrements ont été solides et nous avons été en mesure de réduire nos jours débiteurs, ce qui s'est traduit par une génération totale de trésorerie de 215 crores INR au cours du trimestre. Même avant la pandémie du COVID-19, la demande des consommateurs était faible en raison de conditions de liquidité serrée et de réduction des dépenses discrétionnaires. L'exercice fiscal 21 s'était ouvert dans des circonstances difficiles, mais nous pensons que la situation revient – alors que la situation revient à une normalité plus grande, nous disposons du cadre nécessaire pour stimuler la dynamique de croissance des volumes en nous développant davantage sur les marchés non sudistes, en introduisant des produits nouveaux et innovants. et saisir des catégories de produits supplémentaires. Nous avons mis en place les meilleurs processus et systèmes pour pérenniser l'organisation et créer le cadre d'une croissance séculaire. Nous continuerons de nous appuyer sur notre positionnement concurrentiel dans le secteur des produits électriques grand public – l'électronique et l'industrie des biens de consommation durables pour générer de la valeur pour toutes les parties prenantes. Sur ce, je tiens à vous remercier une fois de plus pour votre participation et je voudrais céder la parole au modérateur pour des questions et réponses. Je vous remercie.

=================================================== ===============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur (1)

————————————————– ——————————

Merci beaucoup. Nous allons maintenant commencer la session de questions et réponses. (Instructions pour l'opérateur)

(difficulté technique)

————————————————– ——————————

Hitesh Taunk, ICICIdirect.com, Division de la recherche – Analyste (2)

————————————————– ——————————

Bonjour.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (3)

————————————————– ——————————

Bonjour.

————————————————– ——————————

Hitesh Taunk, ICICIdirect.com, Division de la recherche – Analyste (4)

————————————————– ——————————

Oui, Mithun.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (5)

————————————————– ——————————

Oui. Je pense – je ne sais pas ce qui se passe. Et nous tiendrons.

————————————————– ——————————

Hitesh Taunk, ICICIdirect.com, Division de la recherche – Analyste (6)

————————————————– ——————————

Oui. Oui, vous n'entendez rien, n'est-ce pas?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (7)

————————————————– ——————————

Je pense que nous sommes hors de portée, je pense, peut-être. Je ne sais pas que nous allons juste tenir et voir, les laisser appeler.

————————————————– ——————————

Opérateur (8)

————————————————– ——————————

(inaudible) votre ligne est en mode conversation.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (9)

————————————————– ——————————

Bonjour? Bonjour Monsieur.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (10)

————————————————– ——————————

Oui. Oui, s'il vous plait, continuez.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (11)

————————————————– ——————————

Oui oui. Monsieur, je voulais juste vérifier avec vous. En termes de demande du métro et du non-metro, quelle a été la différence entre les produits? Et la deuxième question concerne la demande de juillet, comment se déroule-t-elle?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (12)

————————————————– ——————————

Ram, tu veux prendre celui-ci?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (13)

————————————————– ——————————

Oui. Je pense que les non-métros ont été meilleurs que les métros. Je pense que les métros sont impactées pour diverses raisons. Donc je veux dire, c'est la première question. Les non-métros ont été meilleurs que les métros. De plus, je pense que la première partie du verrouillage, les non-métros ont été opérationnels formellement, informellement aussi cela semble basé sur le niveau d'inventaire et le prélèvement que nous avons pu observer, oui?

À venir en juillet. Je pense que juillet est comparable à juin, un peu mieux, en fait. Mais ce qui s'est passé, c'est qu'après le 12 ou le 13, à droite, de nombreuses zones se sont fermées. Donc, à titre d'exemple, disons qu'environ 75%, 76% des points de vente que nous desservons étaient ouverts au début du mois et que cela a chuté à environ 55%, 54% vers le 17, le 18, n'est-ce pas? Et cela a maintenant récupéré autour du 23, 24 à quelque chose comme, je dirais, plus proche de 70%, oui? Cela s'est donc produit essentiellement parce que de nombreux endroits ont progressivement été ajoutés au verrouillage, n'est-ce pas? Comme Karnataka est entré comme exemple ou certaines parties du Maharashtra. C'est donc une situation très dynamique. Et même les numéros des points de vente changent d'une semaine à l'autre et d'un mois à l'autre, oui?

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (14)

————————————————– ——————————

Compris, monsieur. Et en termes de prix de revient, par exemple, nous avons vu les coûts de personnel baisser d'environ 10%. Alors, est-ce que c'était – était-ce une réduction de salaire ou quelque chose du genre que nous avons donné aux employés ou – et comment pourrions-nous examiner les coûts des employés pour l'année?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (15)

————————————————– ——————————

Sudarshan – oui, Sudarshan voulez-vous y aller?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (16)

————————————————– ——————————

Oui, Mithun. Oui, nous n'avons eu recours à aucune réduction de salaire ou autre. Nous disons à la fois les employés en poste et les contractuels. Sur une base annuelle, encore une fois, je veux dire, cet appel que nous prendrons peut-être dans 6 ou 8 mois. Pour l'instant, nous avons conservé les incréments. Il n'y a donc pas eu d'augmentation des coûts, donc c'est plat. Nous examinerons la situation plus tard et verrons si nous décidons d'accorder une augmentation ou non. Nous le saurons donc.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (17)

————————————————– ——————————

La réduction pourrait être due au fait que nous ne payons pas de paye variable parce que nos objectifs ne sont pas atteints.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (18)

————————————————– ——————————

Compris, monsieur. Je l'ai. Je l'ai. Et en termes de dépenses publicitaires également, comment cela est-il susceptible de se dérouler? Habituellement, nous dépensons environ 3%, 4% du chiffre d'affaires principalement?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (19)

————————————————– ——————————

Vous voyez, cette entreprise n'est pas revenue à la normale. Même aujourd'hui, comme Ram l'a mentionné, nous ne servons que 70% des clients. Donc, lorsque les affaires reviendront à la normale à ce moment-là, nous examinerons cela. Mais pour le moment, nous ne prévoyons pas de dépenser – je veux dire que c'est comme le strict minimum, comme vous pouvez le voir, les dépenses publicitaires. Et je suppose que ce sera une stratégie très similaire adoptée par tous les pairs.

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (20)

————————————————– ——————————

Encore un point. L'offre est également très dynamique, non? Ainsi, différentes zones entrent dans des zones de confinement pour différents fournisseurs ou sources d'approvisionnement peuvent être affectées. Et aussi la fréquentation est mince et faible, opérant généralement entre 50% à 70% à ces endroits. Je pense donc que les spécialistes du marketing prendront un peu plus de temps avant de devenir propriétaires de leur bourse, car l'offre doit également être rationalisée.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (21)

————————————————– ——————————

Compris, monsieur. Et ma dernière question concerne les prix des produits de base, puis la baisse. Sera-ce un gros avantage pour nous en termes de marges brutes et tout cela?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (22)

————————————————– ——————————

Je ne pense pas que les prix des matières premières se soient adoucis. Plus précisément, si vous demandez que le cuivre a en fait grimpé de près de, je ne sais pas, il y a eu des radiations, mais une augmentation d'environ 20% du cuivre s'est produite. Les prix du plastique ont baissé. Mais malheureusement, lorsque les prix étaient au plus bas, nous n'avons rien pu acheter à cause du verrouillage. Sudarshan, tu veux juste expliquer ça?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (23)

————————————————– ——————————

(inaudible) les prix du cuivre ont augmenté et cela se reflète dans le prix de vente du produit que nous voyons dans le prochain. D'accord. Sinon, cela n'a pas beaucoup d'impact car les autres matériaux n'ont pas trop d'impact.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (24)

————————————————– ——————————

Nous n'avons pas vu de réduction énorme des prix des matières premières par rapport, prenons janvier ou février, dans d'autres matières.

————————————————– ——————————

Opérateur (25)

————————————————– ——————————

(Instructions pour l'opérateur) La question suivante provient de la lignée de Renu Baid de IIFL.

————————————————– ——————————

Renu Baid, IIFL Research – Vice-président (26)

————————————————– ——————————

Juste pour comprendre un peu plus du côté des stocks, vous avez mentionné que, comme dans, la société a à peu près l'habitude de faire des stocks, ce qui devait générer des revenus. Alors, comment serait l'inventaire des partenaires de distribution également? Et avons-nous vu les partenaires de distribution recommencer à s'approvisionner? Ou ils continuent à rester un peu plus opposés à la tendance du pré-stockage?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (27)

————————————————– ——————————

Ram, tu veux prendre ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (28)

————————————————– ——————————

Oui. Oui. Les partenaires de distribution aujourd'hui, je veux dire, les inventaires, ce que je dirais, l'inventaire s'est normalisé, je dirais, un peu plus bas que la normale. Je pense qu'en moyenne, ce que nous observons, c'est que l'inventaire serait réduit à environ 30 jours, y compris – nous examinons notre – je parle d'un inventaire total de chaînes, qui est un peu inférieur à la normale car cela comprend le direct et indirect. Alors oui, il y en a – ils sont plus minces qu'avant. Mais je pense que c'est aussi la façon dont ils fonctionnent maintenant par rapport à la façon dont ils fonctionnaient auparavant.

————————————————– ——————————

Renu Baid, IIFL Research – Vice-président (29)

————————————————– ——————————

Sûr. Et monsieur, compte tenu des charges que vous avez sur le marché en termes de modèles de consommation, à quoi s'attend-on pour que nous revenions aux niveaux normalisés de 100 p. 100 comme l'an dernier? Ou la saison des fêtes devrait-elle être le prochain catalyseur de la demande? Ou pensez-vous que les tendances de la demande ont été beaucoup plus impactées à moyen terme?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (30)

————————————————– ——————————

Voyez, je pense que nous sommes dans une position où nous ne pouvons pas prédire. Veuillez comprendre qu'il s'agit d'un problème de santé. Donc, sans solution sanitaire, ni moi, ni Ram, ni Sudarshan ne pourront vraiment vous donner une réponse à ce sujet. Cela dépend vraiment du moment où le pays est capable de surmonter cette crise ensemble et que les marchés un par un peuvent s'ouvrir complètement.

Chaque jour, chaque quartier est un cas différent. C'est donc très instable dans ce sens. Il est donc très difficile de faire une quelconque prédiction. Ram, si tu veux ajouter quelque chose à ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (31)

————————————————– ——————————

Non, je voulais juste dire la même chose. Par exemple, nous avons commencé ce mois-ci et nous avions le sentiment que cela se passerait bien. Et puis le – un par un, le verrouillage a commencé à être annoncé et le nombre de points de vente que nous avons mis – auxquels nous pourrions fournir a diminué de 30%, non? Et puis maintenant, nous voyons du 23 au 24, les points de vente reviennent, non? Et nous pouvons voir la conséquence du nombre direct qui passe, oui? Donc je pense…

————————————————– ——————————

Renu Baid, IIFL Research – Vice-président (32)

————————————————– ——————————

Donc, ce que j'essayais également de demander, c'est que probablement dans les prochains mois ou à la fin du deuxième trimestre, la situation se normalise …

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (33)

————————————————– ——————————

Non. C'est ce que disait Mithun. C'est ce que disait Mithun, non? Vous voyez, tout dépend parce que l'image de l'offre et celle de la demande changent de temps en temps parce que ce n'est pas seulement une question de demande, n'est-ce pas? C'est aussi une question d'approvisionnement.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (34)

————————————————– ——————————

Donc, je pense que lorsque vous complétez, voyez que le Kerala avait la meilleure façon de gérer le COVID au début de cette pandémie, d'accord? Mais à l'heure actuelle, nous touchons 1 000 à 1 500 cas par jour. Cela signifie qu’aucun État ne peut gérer efficacement cela. Ainsi, chaque fois que les cas augmentent, ils verrouillent le système, puis ils recommencent à partir de 0. Ce processus va donc se poursuivre encore et encore jusqu'à ce que nous ayons un vaccin. C'est ce que je pense. Nous ne pouvons donc pas vraiment commenter quand nous reviendrons à 100%.

————————————————– ——————————

Renu Baid, IIFL Research – Vice-président (35)

————————————————– ——————————

Sûr. Mais en général, quelles ont été les réactions ou les intrants en termes de modèle de demande, à la fois des ventes secondaires et tertiaires? Ont-ils également fait la queue? Ou comment est-ce?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (36)

————————————————– ——————————

Oui. Donc, où que vous soyez – voyez où les marchés s'ouvrent et où les cas sont relativement moins élevés et où les gens se sentent relativement en sécurité pour sortir, les ventes ont lieu. Donc c'est définitivement là. Nous ne pouvons pas vraiment diviser cela entre ce qui est la demande refoulée et quelle est la demande réelle, d'accord? C'est la scission qu'aucun de nous n'a. Mais ce que nous pouvons affirmer avec certitude, c'est que 70% à 80% des ventes de l'année dernière devraient se produire à condition que nous n'ayons pas de verrouillage national. C'est ce que nous croyons. Certainement, c'est donc le grand nombre, je peux dire.

Il peut augmenter, à condition qu'il n'y ait pas de verrouillage localisé et des trucs comme ça. C'est vraiment difficile à dire. Je veux dire que nous ne pouvons vraiment pas vous donner de conseils. C'est la vérité honnête.

————————————————– ——————————

Renu Baid, IIFL Research – Vice-président (37)

————————————————– ——————————

Sûr. Monsieur, j'ai encore quelques questions. Je vais retourner dans la file d'attente.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (38)

————————————————– ——————————

Oui.

————————————————– ——————————

Opérateur (39)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la lignée de Sonali Salgaonkar de Jefferies India.

————————————————– ——————————

Sonali Salgaonkar, Jefferies LLC, Division de la recherche – Analyste actions (40)

————————————————– ——————————

Monsieur, ma première question concerne le mix de produits défavorable que vous avez mentionné dans votre présentation. Souhaitez-vous ajouter une couleur supplémentaire pour savoir quels appareils ont eu un impact maximal sur nos marges brutes?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (41)

————————————————– ——————————

Donc, si vous regardez le secteur des stabilisateurs est le plus touché, car au premier trimestre, nous vendons généralement des stabilisateurs de climatiseur, et cela ne s'est pratiquement pas produit. Ils ont donc été les plus touchés, et c'est un produit avec une marge brute plus élevée. Cela a donc certainement réduit la marge brute globale de l'entreprise. Cela a été l'un des plus grands impacts.

————————————————– ——————————

Sonali Salgaonkar, Jefferies LLC, Division de la recherche – Analyste actions (42)

————————————————– ——————————

Comprendre. Ma deuxième question est la suivante: je comprends qu'il y a beaucoup d'incertitude dans la demande globale et le scénario commercial. Mais quelle marge brute d'EBITDA souhaiteriez-vous indiquer sur ce à quoi nous devons nous attendre en FY '21? Toute fourchette, considérant que le premier trimestre était assez inférieur à ce que nous enregistrons généralement?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (43)

————————————————– ——————————

Voir. Je pense que ce que nous avons vu, c'est que nous avons donné dans la présentation aux analystes une marge brute mensuelle pour avril, mai et juin. Cela vous donne une idée du fait que ce genre de revenus en juin, ce que nous avons fait, ce genre de marge brute est possible. C'est tout ce que je peux dire pour le moment. Sudarshan, voulez-vous ajouter quelque chose à cela?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (44)

————————————————– ——————————

Oui. C'est tout. Je pense que si vous êtes en mesure de vendre peut-être 80 à 90% de l'année dernière, les marges ressembleront à cela. C'est le mieux que l'on puisse dire.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (45)

————————————————– ——————————

Donc, je pense que si vous faites même 80% à 90% de l'année dernière, nous pourrions atteindre 9% à 10% – entre 8% et 10% de marge EBITDA, n'est-ce pas?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (46)

————————————————– ——————————

Oui. Quelque chose comme ca. Oui.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (47)

————————————————– ——————————

Quelque chose comme ca. Mais c'est tout ce que nous pouvons dire.

————————————————– ——————————

Sonali Salgaonkar, Jefferies LLC, Division de la recherche – Analyste actions (48)

————————————————– ——————————

Comprendre. Monsieur, dans nos usines en ce moment, quel type d'utilisation mettons-nous à jour?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (49)

————————————————– ——————————

Ram, tu veux prendre ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (50)

————————————————– ——————————

Oui. Oui, je pense que les usines de fil fonctionnent à plein régime. Donc, les catégories électriques ont une bonne demande, n'est-ce pas, comme je pense que Mithun l'a souligné dans sa déclaration. Alors là, l'utilisation de la capacité est très bonne, n'est-ce pas? Et dans les autres cas, l'utilisation est conforme aux exigences commerciales normales à ce stade, car ce que nous avons fait, c'est que notre objectif initial au cours des 2 premiers mois était d'aller – nous assurer que nous collectons tous les fonds et que notre position de trésorerie se dégage mieux. Donc, je dirais que nous nous sommes concentrés en mai et juin principalement sur les collections et que nous avons pu nous rendre dans un endroit raisonnablement décent. Donc – et surtout, par conséquent, nous nous concentrons sur l'utilisation de l'inventaire disponible sur place. Et nos usines ont démarré vers la mi-juin, à l'exception des usines de fil.

Donc ce que je dirais, juin, juillet, leur course devrait être bien. Cela ne devrait pas être un problème, n'est-ce pas?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (51)

————————————————– ——————————

Nous répondons donc essentiellement à la demande qui existe. Nous n'allons pas produire puis forcer l'équipe de vente à vendre. C'est donc ce que je pense que le point fondamental est.

————————————————– ——————————

Opérateur (52)

————————————————– ——————————

(Instructions pour l'opérateur) La question suivante provient de la ligne d'Achal Lohade de JM Financial.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (53)

————————————————– ——————————

Oui. Ma première question portait sur – pour ce qui est de la structure de la demande, voyez-vous des baisses de marché en général, dans l'industrie ainsi que pour nos produits? Et deuxièmement, voyez-vous également des perturbations au niveau du – dans l'industrie non organisée?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (54)

————————————————– ——————————

Donc, à partir de maintenant, nous ne pouvons pas obtenir de tendances claires sur le down-trading. Comme Ram l'a mentionné, l'un des produits qui se vend très bien était les câbles, pour lesquels nous n'avons vraiment que 1 ou 2 SKU en termes de positionnement tarifaire. Donc vraiment, nous ne pouvons pas mesurer cela. Nous n'avons pas vu que les produits haut de gamme ne se vendent pas et que les produits non haut de gamme se vendent. Nous n'avons pas vu ce genre de tendance. Les ventes sont laïques en ce sens.

Je pense que nous devons comprendre que ce qui se passe actuellement est une demande attirante. Cela signifie qu'en fait, les détaillants et les distributeurs nous appellent pour des stocks et ensuite nous fournissons. Nous ne poussons rien dans le tuyau ou le canal. Donc, ce que nous croyons, c'est que ce que nous fournissons est un peu comme la demande normative. C'est la première partie de la question. Donc non, nous n'avons encore aucune preuve de baisse de prix. Quel était le deuxième?

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (55)

————————————————– ——————————

En ce qui concerne l'industrie non organisée?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (56)

————————————————– ——————————

Oui. Dans le cas des fils et des câbles, nous avons certainement le sentiment qu’il n’ya pas d’industrie non organisée. Et définitivement, toutes les marques en bénéficient dès maintenant. Oui. Cette preuve est là. Oui.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (57)

————————————————– ——————————

Et dans les autres catégories de produits, monsieur?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (58)

————————————————– ——————————

Non, aucune preuve.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (59)

————————————————– ——————————

Aucune preuve. Je l'ai. Et la deuxième question concernait les débiteurs, je vois que Q-o-Q nous avons vu une réduction de l'inventaire. Pouvez-vous nous aider avec le financement de la chaîne, qui a eu lieu en mars 20 et juin 20, pourriez-vous s'il vous plaît nous aider avec cela?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (60)

————————————————– ——————————

Sudarshan?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (61)

————————————————– ——————————

Entre mars et juin, il n'y a pas beaucoup de différence. C'est à peu près pareil.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (62)

————————————————– ——————————

Pourriez-vous nous aider avec le quantum, monsieur?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (63)

————————————————– ——————————

La réduction du nombre de débiteurs est une réduction réelle du nombre de débiteurs, pas à cause du financement par canal si c'est ce que c'est.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (64)

————————————————– ——————————

Correct. Correct. Correct. Mais…

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (65)

————————————————– ——————————

Je pense que c'est une réduction réelle des débiteurs.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (66)

————————————————– ——————————

Sûr. Sûr. Seriez-vous en mesure de donner le quantum, quel est le financement du canal en cours en juin?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (67)

————————————————– ——————————

L'excellent?

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (68)

————————————————– ——————————

Le financement de la chaîne fait-il du 31 au 30 juin?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (69)

————————————————– ——————————

Quel est le volume total du financement des canaux?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (70)

————————————————– ——————————

L'encours total sera d'environ 80 crores INR ou 90 crores INR.

————————————————– ——————————

Opérateur (71)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la lignée de Mayank Bhandari de B&K Securities.

————————————————– ——————————

Mayank Bhandari, Batlivala et Karani Securities India Pvt. Ltd., Division de la recherche – Analyste de la recherche (72)

————————————————– ——————————

Oui. Monsieur, je voulais comprendre, en particulier les biens de consommation durables. Comment a été la croissance dans différentes catégories, comme les ventilateurs, les appareils de cuisine? Et étant donné que nous avons une base faible, la croissance semble – je veux dire, il s'agit d'une décroissance assez nette étant donné que d'autres concurrents ont donné de bons commentaires en termes d'appareils de cuisine, de refroidisseur d'air et de ventilateurs?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (73)

————————————————– ——————————

Ram, tu veux prendre ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (74)

————————————————– ——————————

Oui oui oui. Je pense que nous – comme Mithun l'a dit, voyez-vous, nous ne poussons pas agressivement les chiffres dans le commerce pour le moment. Nous ressentons simplement la demande provenant du marché, n'est-ce pas? Et dans l'ensemble du canal, notre inventaire est un peu inférieur à ce qui est souhaitable sur nos marchés clés, oui, en particulier le sud, oui? Voilà donc la situation.

Deuxièmement, oui, nous sommes – vous verrez généralement une tendance dans cet environnement que ce que je dirais en tant que marques de premier plan et de marques qui résistent à une distribution approfondie aura un certain avantage sur les autres marques. C'est le deuxième point.

Le troisième point que nous voulons souligner est que, dans l'ensemble, nos performances sont similaires aux autres. Peut-être que c'est possible – voyez, le poids du commerce électronique dans certaines de nos nouvelles catégories n'est pas comparable car elles sont plus lentes à entrer dans le commerce électronique que, disons, un stabilisateur ou un chauffe-eau. Donc, je pense que dans certains des acteurs où vous pourriez avoir une meilleure demande en cuisine et tout, ils ont une présence plus forte dans le commerce électronique.

De plus, la cuisine et tout est une catégorie a également une présence plus forte dans le commerce de détail organisé, d'accord? Je pense donc que ces influences sont également présentes, oui, dans le nombre global, oui? Mais je pense que dans l'ensemble, nous ne serons pas loin.

————————————————– ——————————

Mayank Bhandari, Batlivala et Karani Securities India Pvt. Ltd., Division de la recherche – Analyste de la recherche (75)

————————————————– ——————————

D'accord. D'accord. Et monsieur, y a-t-il d'autres initiatives de réduction des coûts, à part le coût des employés et les dépenses publicitaires?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (76)

————————————————– ——————————

Non. Dans l'ensemble, comme tout le monde et tout le monde sur le marché, n'est-ce pas, les ensembles de coûts sont les mêmes d'une entreprise à l'autre, n'est-ce pas? Et nous nous concentrons sur ces ensembles de coûts, que ce soit, je dirais, les coûts d'établissement comme le loyer, les déplacements, oui, ou si c'est ce que je dirais en tant que personnes et des choses comme ça. Mais il y a…

————————————————– ——————————

Mayank Bhandari, Batlivala et Karani Securities India Pvt. Ltd., Division de la recherche – Analyste de la recherche (77)

————————————————– ——————————

Oui. Et tout ce qui est de nature discrétionnaire est …

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (78)

————————————————– ——————————

Donc, quelle que soit la nature discrétionnaire, nous nous attaquons, oui?

————————————————– ——————————

Mayank Bhandari, Batlivala et Karani Securities India Pvt. Ltd., Division de la recherche – Analyste de la recherche (79)

————————————————– ——————————

D'accord. Et enfin, quel serait le CapEx? Des conseils pour CapEx cette année?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (80)

————————————————– ——————————

Sudarshan? Cette année CapEx?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (81)

————————————————– ——————————

Oui. Voyez, pour le moment, à part les CapEx essentiels, les choses sont en suspens. Nous avons quelques plans à terminer. Il ne reste pas trop de choses exceptionnelles à part certaines TI, infra et autres choses du genre, nous ne voyons pas beaucoup de CapEx se produire au moins.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (82)

————————————————– ——————————

Vous voyez, nous pouvons avoir un CapEx pour une usine de fil, c'est environ 15 crores INR à 20 crores INR, puis probablement 10 crores INR supplémentaires et tout cela. Alors peut-être que 30 crores INR, 32 crores INR – 30 crores INR, 35 crores INR de CapEx se produiraient au maximum.

————————————————– ——————————

Opérateur (83)

————————————————– ——————————

La question suivante est de la ligne de Bhavin A de SBI Mutual Fund.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (84)

————————————————– ——————————

Mithun, juste une question de mon côté. Compte tenu de la pandémie actuelle, que faites-vous différemment, ce qui aidera l'entreprise à s'améliorer davantage sur une base structurelle? Et si vous pouviez – ce serait intéressant si vous pouviez parler de l'investissement que vous ferez en termes de personnes qui seraient difficiles à embaucher dans d'autres circonstances ou de l'investissement dans la recherche, le développement, l'innovation, sera utile pour connaissez-vous ce que vous en pensez?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (85)

————————————————– ——————————

Nous travaillions donc sur un espace de travail numérique en tant que concept, nous nous sommes lancés il y a 2 ans. Nous avons donc commencé avec un système VC de classe mondiale. Nous avons commencé par une intégration de classe mondiale du système VC avec Teams, Microsoft Teams. Ensuite, nous avons investi dans quelque chose appelé Degreed, qui est une plate-forme d'apprentissage, qui peut être utilisée à la fois pour le contenu créé par l'entreprise et le contenu payant externe en tant que gestionnaire, alors nous changeons. Nous avons donc investi beaucoup de technologie, ne sachant pas que cette pandémie nous gênait. Et maintenant, nous en utilisons beaucoup.

Nous avons des programmes de formation constants non seulement pour nos propres employés, mais même pour les principaux partenaires de distribution et leur personnel sur la façon de vendre un produit particulier au client, la vente technique. Nous utilisons donc ce temps pour renforcer ce genre d'activités, car il n'y a absolument aucune visibilité sur le moment où les gens peuvent aller visiter le marché, s'il est sécuritaire de visiter le marché et tout le reste. Tout le travail se fait donc par téléphone et vidéoconférence.

Je pense donc que nous allons probablement accélérer un peu plus vite cette transition vers une entreprise numérique. Je veux dire que nous avions fixé des jalons, mais COVID nous a obligés à accélérer certains de ces jalons. C'est un côté.

Pour ce qui est des embauches, je pense que de 2015 à 2020, nous avons embauché pas mal de gens et vous constaterez que le coût des employés est en plein essor. Je ne pense donc pas que nous ayons besoin d'embaucher d'autres ressources clés. Il ne reste pas beaucoup de personnes et de postes à pourvoir, à mon avis. Il y en a très peu et loin les deux, et lorsque nous trouverons la bonne ressource, nous les intégrerons.

Le second concerne le commerce électronique. Nous avons – nous avons commencé le voyage sur le commerce électronique il y a 2 ans, et maintenant nous obtenons une très bonne traction. Nos marges sur le commerce électronique sont bien supérieures à ce que nous faisons dans n'importe quel autre canal, et elles augmentent très, très rapidement. Et nous avons même lancé certains produits où le commerce électronique est le premier canal de choix. Et nous ne les lancerons hors ligne que beaucoup plus tard.

Donc toutes ces expériences fonctionnent bien. Je demanderai également à Ram de compléter davantage ces commentaires.

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (86)

————————————————– ——————————

Donc, en fait, nous avons eu un long voyage pour le renforcement des capacités des organisations, n'est-ce pas? Au cours des 5 dernières années, l'accent a été mis en grande partie sur l'offre, n'est-ce pas? Et surtout, nous avons travaillé sur les coûts. Nous travaillons sur la fabrication en approvisionnement, n'est-ce pas? Et nous avons également travaillé sur le fonds de roulement, n'est-ce pas? Cela a donc été notre travail et il y a des preuves liées à cela, que nous devrions être en mesure de saisir sur une période de temps. Mais plus que l'avantage financier ou la capacité en cours de construction, ceux-ci sont également construits sur un écosystème technologique robuste et convivial, ce que je dirais, oui? Je pense donc que V-Guard a beaucoup insisté sur ce sujet au cours des 5 dernières années, et ce qui, je pense, pourrait durer encore un an ou deux, nous allons continuer afin que notre travail du côté de l'offre soit complet et complet. , Oui?

Nous avons commencé à travailler du côté du marché, fondamentalement, pour nous aider à construire des capacités de pointe du côté du marché, où nous essayons d'intégrer la technologie dans notre, ce que je dirais, processus de marketing, oui? Et ce travail vient de commencer environ 6 mois avant le début du verrouillage. C'est quelque chose que nous continuerons au cours des 3 à 4 prochaines années. Ce sont comme des voyages à long terme. Et fondamentalement, ce que ce voyage nous fait, c'est nous aider à approfondir nos capacités, qu'il s'agisse de fabrication, de produits, oui, de commercialisation, oui? Il s'agit essentiellement de développer des capacités de pointe dans ce domaine.

Et aussi, ce qu'il fait, c'est que tout cela est accompagné de la feuille de route pour la numérisation des entreprises à laquelle Mithun faisait référence plus tôt, oui? L'avantage à court terme de la numérisation des entreprises est essentiellement de connecter l'organisation à la productivité des employés, ce que je pense que nous avons décrit. Et les activités à long terme seront liées à certains des domaines dont j'ai parlé.

Nous avons donc un programme assez robuste. Je veux dire que c'est un programme qui existe depuis 4 à 5 ans, et nous avons une feuille de route pour les 3 à 4 prochaines années. Et nous sommes occupés à nous concentrer sur cela, et nous sommes occupés à mettre cela en place.

————————————————– ——————————

Opérateur (87)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la lignée d'Akshay Bhor de Premji Invest.

————————————————– ——————————

Akshay Bhor, (88 ans)

————————————————– ——————————

Je voulais en fait comprendre un peu la performance historique. Si je regarde le pré-COVID environ 4 à 6 trimestres, la performance a été légèrement tiède, à la fois par rapport à votre propre performance historique et même par rapport à vos pairs. Et cela à la lumière des très bons étés de l'année dernière auraient dû être favorables à une partie du portefeuille, puis l'hiver aussi. Alors je voulais juste comprendre ce qui est en quelque sorte – comment pouvons-nous attribuer cette performance à – que pouvons-nous attribuer?

Et à l'intérieur de cela, en particulier, y a-t-il une composante de concurrents, de nouveaux concurrents qui arrivent – en particulier sur le marché du Kerala que vous avez souligné quelque temps dans le passé, n'importe quelle couleur serait utile?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (89)

————————————————– ——————————

Alors voyez, ce qui s'est passé, je pense, c'est qu'après le démon et la TPS, la croissance du marché s'était considérablement ralentie pour tous les acteurs. Ainsi, chaque entreprise en Inde entrait dans toutes les catégories de produits. Et nous avons également été touchés par ce décalage, dans lequel peut-être 20, 30 marques et le secteur des chauffe-eau, qui est une catégorie de 1 500 crores INR. Et puis la même chose s'est produite avec même le stabilisateur. On me dit que Philips a également maintenant des stabilisateurs. Les gens ont donc commencé à chercher des entreprises avec une marge décente et ils ont commencé à entrer dans des catégories. Je ne devrais pas en parler car nous sommes également entrés dans une catégorie différente.

Mais le fait est que lorsque tout le monde sur le marché essaie d'entrer dans chaque catégorie, il y aura un bain de sang. Et que vous verrez non seulement avec nous, avec le temps, vous le verrez également avec d'autres entreprises. Alors oui, il y a une période où il fallait faire preuve de retenue, pas réagir en baissant les prix et tout ça. Nous avons perdu notre part également. Nous avons également perdu des revenus. Mais nos marges sont intactes.

Je pense qu'après 4, 5 ans, beaucoup de ces gens partiront. Je veux dire, encore une fois, vous entendrez dire que bon nombre de ces entreprises ont également des problèmes. Je ne veux pas les nommer spécifiquement, mais nous avons des entreprises qui utilisent des batteries qui se sont installées dans des appareils de cuisine et qui ont eu des problèmes. Donc, des trucs comme ça, ça continue. Nous ne pouvons donc pas vraiment arrêter la concurrence. C'est un pays libre. Tout le monde peut faire à peu près n'importe quoi.

Nous ne sommes donc pas vraiment inquiets pour 1 ou 2 trimestres. Mais si vous regardez les 5 dernières années, nous avons beaucoup travaillé pour améliorer notre marge brute. Et cela s'est aussi produit parce que nous avons donné – nous avons choisi de faire où nous ferions des affaires. Nous avons choisi de nous éloigner des catégories. Nous avons donc fermé une entreprise de câbles d'alimentation déficitaire qui faisait près de 90 crores INR il y a 6 ans. Nous avons fermé l'entreprise de pompes agricoles qui produisait 40 crores INR il y a 5 ans. Donc, ces 5, 6 dernières années, nous avons également restructuré une grande partie de notre portefeuille pour avoir une concentration plus précise. Cela signifie que, oui, d'année en année, vous ne verrez pas une telle croissance des revenus, mais notre activité est très saine et nous sommes plus concentrés. Et cela nous donne de la bande passante pour aller chercher des catégories qui ont un meilleur profil de marge.

Ram, voulez-vous compléter cela?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (90)

————————————————– ——————————

Oui. Un certain nombre de choses. Je pense donc que nous devons également voir les macros. Donc, si vous regardez globalement les macros, voyez-vous, la croissance nominale, qui était autrefois d'environ 14%, est tombée à environ 8% à 9%. C'est d'un côté. D'un autre côté, si vous regardez les 4 dernières années, une part importante de cette croissance s'est produite sur le commerce électronique et les métiers organisés, oui?

Je pense que nous avons été amenés à entrer dans le commerce électronique et les métiers organisés d'un côté. L'autre aspect est que, alors que la croissance nominale a presque baissé de 40%, le – et une partie de la croissance restante est allée au commerce organisé et au commerce électronique. Dans la partie restante du marché, beaucoup de gens sont entrés, ce dont Mithun a parlé, n'est-ce pas? Et principalement, nous nous sommes concentrés sur le commerce traditionnel en tant qu'entreprise. Et nous – si cette macro est comprise, je pense que la performance semblerait aussi forte et aussi bonne, d'accord? Parce que lorsque 30%, 40% de la croissance se produit en dehors du domaine sur lequel vous vous concentrez, c'est vrai, et vous n'y avez pas participé de manière adéquate. Parce que, comme Mithun l'a dit, d'accord, ces dernières années, nous avons travaillé sur le renforcement des capacités, et nous ne sommes pas très heureux maintenant que nous avons le droit, ce que je dirais, nous sommes au bon endroit pour passer à l'échelle. Et donc, parce que cela demande beaucoup de préparation.

C'est donc un contexte que je voudrais porter à votre attention, n'est-ce pas? Deuxièmement, j'aimerais dire que nous – publions le démon et la TPS, n'est-ce pas, les entreprises qui étaient – nous avions l'habitude d'être une entreprise d'externalisation, oui, la plupart de nos activités étaient sous-traitées. Ainsi, lorsque nous passons de la sous-traitance à la fabrication, c'est vrai, notre compétitivité a été affectée à hauteur d'environ 4%. C'était donc – l'externalisation nous a donné l'avantage de pouvoir rivaliser avec des personnes qui avaient des positions fortes et profondes sur le marché. Et c'est pourquoi vous verrez maintenant que progressivement, au cours des 3, 4 dernières années, nous sommes allés sous-traiter la fabrication à l'entreprise, oui?

Je pense donc que cette période aussi une période où nous avons surmonté ce défi où nous avons perdu cette compétitivité, et nous avons pu restaurer nos marges et maintenir et améliorer nos marges dans cet environnement car cela signifiait que relativement, nous devons améliorer notre positionnement prix. sur le marché, oui? Et les 4% ont un impact énorme, énorme, n'est-ce pas?

C'est la deuxième chose. La troisième chose est que nous nous sommes efforcés de nous assurer que nous sommes en mesure de générer et de convertir notre rentabilité en argent réel, n'est-ce pas? Et vous verriez cela dans nos livres aujourd'hui. Et vous verrez aussi qu'une grande partie des investissements CapEx qui ont eu lieu là où nous avons installé 5, 6 usines au cours de cette période – 4 ou 5 usines sur cette période, et certaines d'entre elles sont en cours de travail, c'est la conséquence de notre capacité à générer des liquidités dans l'entreprise, oui? Notre objectif a donc été fondamentalement de rendre notre entreprise solide et robuste, de nous assurer que nous devenons en bonne santé et que nos marges brutes sont protégées et améliorées.

Je pense que nous avons amélioré notre marge brute d'environ 6 à 8% au cours des 5 à 6 dernières années. La moitié de cette somme a été réinvestie dans l'entreprise en termes d'investissement, n'est-ce pas, pour couvrir le coût des personnes que nous avons ajoutées et l'investissement que nous avons fait du côté de la technologie, n'est-ce pas? Nous réinvestissons donc de l'argent dans l'entreprise pour devenir plus forts et être compétitifs, n'est-ce pas? Nous avons donc investi dans la capacité de fabrication, la R&D et la conception et le développement de produits, n'est-ce pas? Et le fruit de cela sera visible sur une période de temps, non? Alors…

————————————————– ——————————

Akshay Bhor, (91 ans)

————————————————– ——————————

Ceci est également très détaillé et franc. Juste une question rapide, si je peux? Sur le front de la marge – le front de la marge EBITDA, avez-vous des aspirations? J'ai vu – vos marges brutes ont vu une amélioration très intelligente l'année dernière, des objectifs? Et aussi, si vous pouviez indiquer quel est actuellement l'écart de prix dans la région non sud, que vous aviez l'habitude d'indiquer plus tôt, quoi que ce soit à ce sujet serait utile ici?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (92)

————————————————– ——————————

Voir, nous avions précédemment déclaré que nous aimerions atteindre 10% et ensuite améliorer 0,5% EBITDA chaque année. Mais c'est à un moment où les ventes étaient à un rythme normal. Aujourd'hui, les ventes étaient – le quart a disparu de 60% de ce qu'il aurait dû être. C'est donc très difficile de dire ça. Ainsi, la marge brute sera convertie en marge EBITDA au moment où les ventes se situeront entre 80 et 90% des affaires habituelles, et je pense que cela s'est produit au mois de juin, et nous espérons que cela pourra se faire à l'avenir.

C'est en ce qui concerne la marge d'EBITDA. Quel était le deuxième?

————————————————– ——————————

Akshay Bhor, (93 ans)

————————————————– ——————————

J'essaie de comprendre l'écart de prix dont vous parliez dans le non-Sud …

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (94)

————————————————– ——————————

D'accord. Nous n'avons actuellement pas beaucoup de différence de positionnement de prix entre le Sud et le non-Sud. Nous avons en quelque sorte normalisé. Je dirais que c'est très négligeable. Sudarshan, tu veux ajouter quelque chose à ça?

————————————————– ——————————

Sudarshan Kasturi, V-Guard Industries Limited – Vice-président principal et directeur financier (95)

————————————————– ——————————

Oui. Les prix du Sud et du non-Sud sont plus ou moins les mêmes. Il pourrait y avoir des stratagèmes tactiques ici et là que nous exécutons, mais sinon, il n'y a pas beaucoup de différence dont nous parlons.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (96)

————————————————– ——————————

Oui. Par exemple, il y a certains marchés dans le non-Sud qui reflètent nos marges dans le Sud ou probablement mieux en termes de brut et d'EBITDA, oui.

————————————————– ——————————

Opérateur (97)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la ligne de Charanjit Singh de DSP Mutual Fund.

————————————————– ——————————

Charanjit Singh, (98 ans)

————————————————– ——————————

Oui. Donc, monsieur, en termes de – vous avez maintenant parlé des changements de part de marché, que vous auriez constatés au cours des deux derniers mois et maintenant aussi au cours du dernier trimestre. Alors, pouvez-vous mettre en évidence des segments majeurs où nous aurions perdu ou gagné des parts ou des régions, nous aurions vu l'intensité beaucoup plus significative dans un segment de produit particulier? Si vous pouvez donner de la couleur sur cet aspect?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (99)

————————————————– ——————————

Ram, tu veux prendre ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (100)

————————————————– ——————————

Non. Vous parlez des derniers trimestres? Je ne pense rien de particulier. Je pense que de temps en temps, on voit des agressions dans différentes catégories, oui? Nous avons donc – nous avons vu parfois une activité plus intense dans le stabilisateur, parfois nous la voyons dans les chauffe-eau là-bas. Mais avant ça, parfois on voyait dans les fils, parfois c'est géographique, oui? Mais généralement, ce qui se passe alors, bien sûr, nous essayons, bien sûr, de protéger nos intérêts, oui? Mais dans la réponse qui vient avec un décalage.

Je pense donc que ce sont quelques grandes catégories qui – qui ont un impact sur nous et où nous avons été témoins de ce genre de problèmes. Et généralement, ce sont des géographies. Je veux dire, dans l'une de ses fortes poches, nous voyons cela venir. Mais cela prend – une fois que nous sentons que cela devient fort, je pense que nous réagissons et – mais ensuite nous perdrons du temps dans le processus ici. Mais rien de durable …

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (101)

————————————————– ——————————

Je pense donc que je vais y répondre de cette façon. Nous avons décidé de ne pas acheter de parts de marché en offrant des rabais. Alors laissez-moi le dire de cette façon.

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (102)

————————————————– ——————————

Nous bloquons donc – ce qui se passe, c'est que nous bloquons. Donc, nous allons bloquer – si nous constatons que l'action de quelqu'un nous fait du mal, nous bloquerons cela à cet endroit, oui? Mais alors à cet endroit, oui, oui.

————————————————– ——————————

Charanjit Singh, (103)

————————————————– ——————————

D'accord. Et monsieur, au cours des deux derniers trimestres, nous avons travaillé sur notre portefeuille de produits, l'avons mis à niveau, des produits plus riches en fonctionnalités et maintenant avec le scénario COVID et beaucoup de craintes en termes de down-trading et du type de ventes qui se produisent, alors comment voyez-vous la réaction à notre portefeuille de produits, qui pourrait être plus riche en fonctionnalités et davantage envers les segments rentables, que nous avions déplacés plus tôt?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (104)

————————————————– ——————————

Nous avons donc complètement remanié notre processus de DPN et nous avons une stratégie très, très claire en place. Il découle de la stratégie automobile de standardisation, de simplification et de plateforme. Le châssis sera donc le même. Les cloches et les sifflets que nous pouvons ajouter. Donc, si quelqu'un ne veut pas des cloches et des sifflets, nous pouvons les retirer et les vendre à un prix inférieur. Cela nous donne donc la flexibilité de créer une plate-forme et d'en faire un produit super premium ou un produit super-économique selon le cas.

————————————————– ——————————

Charanjit Singh, (105)

————————————————– ——————————

D'accord. Et monsieur, enfin, sur le front du mix de canaux, comment est notre mix de canaux, e-commerce par rapport à un grossiste ou une distribution directe, comment est le mix? Et comment voyez-vous maintenant avec beaucoup d'investissements technologiques que vous avez faits, pensez-vous que le mix de canaux peut changer de manière significative en faveur du commerce électronique? Et quels segments de produits voyez-vous le plus de traction sur les plateformes de commerce électronique? Et quelle est la différence de prix là-dedans, oui?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (106)

————————————————– ——————————

Alors Ram, tu veux prendre ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (107)

————————————————– ——————————

Oui. Je pense donc que vous pouvez l'examiner au niveau de l'entreprise ou au niveau de la catégorie associée. Je dis catégorie connexe parce que si vous éliminez certaines catégories comme les fils, les interrupteurs, les appareillages, les pompes, non? Ce ne sont pas des catégories favorables au commerce électronique. Mais sinon, au niveau de l'entreprise, nous serions peut-être entre 2% et 3%, plus près de 3%. Et au niveau des catégories, nous serons environ 5% à 6% aujourd'hui, oui? Mais cela se développe rapidement parce que les fondamentaux sont en place, et nous l'avons testé au cours des 2 dernières années, oui?

Et comme nous sommes en mesure d'apporter plus d'offres, nous nous attendons à voir une traction. De toute évidence, la traction sera plus dans les catégories où nous avons une force historique. Donc, généralement, vous verrez un stabilisateur ou un chauffe-eau obtenir une casserole ou une cuisine obtenir une bonne traction, oui? Alors je pense, évidemment, par ordre de force dans les différentes catégories, oui?

————————————————– ——————————

Charanjit Singh, (108)

————————————————– ——————————

D'accord. Et monsieur, en termes de grossiste par rapport au détaillant?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (109)

————————————————– ——————————

Nous ne sommes donc généralement pas axés sur le commerce de gros. Donc principalement – voyez, principalement, nous nous sommes concentrés sur la catégorie d'information qui est la distribution, oui? Et ce que nous faisons maintenant, c'est – et nous avons pu jeter les bases de l'e-com. Et nous nous concentrerons sur la croissance de nos activités dans l'e-com dans les métiers organisés. Ce sera donc notre objectif à l'avenir, oui, et nous y travaillons, oui? C'est donc une énorme opportunité qui s'offre à nous, oui, à laquelle nous n'avons pas pu participer lorsque le changement commercial s'est produit il y a environ 3 à 4 ans, car nous avons pris le temps de renforcer nos capacités internes, oui?

————————————————– ——————————

Opérateur (110)

————————————————– ——————————

(Instructions pour l'opérateur) La question suivante provient de la lignée de Manish Agarwall d'Edelweiss.

————————————————– ——————————

Manish Agarwall, Edelweiss Securities Ltd., Division de la recherche – Analyste (111)

————————————————– ——————————

Juste une – quelques questions de ma part. Premièrement, y a-t-il une certaine fatigue au niveau du canal des concessionnaires, où ils ne sont pas disposés à conserver des stocks élevés, comme peut-être s'ils ont 30 à 40 jours d'inventaire, maintenant ils n'étaient pas disposés à prendre plus de 15, 20 jours d'inventaire. Voyez-vous quelque chose comme ça se produire?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (112)

————————————————– ——————————

Ram, tu veux prendre ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (113)

————————————————– ——————————

Oui. Le canal fonctionne avec un inventaire inférieur à la normale car il y a encore une incertitude visible. Donc, en général, l'inventaire a diminué sur une période de temps, n'est-ce pas? Et le bas régulier que l'on verrait généralement n'est pas visible aujourd'hui, non? C'est également visible dans le – avec lequel même l'argent est revenu du marché, n'est-ce pas?

————————————————– ——————————

Manish Agarwall, Edelweiss Securities Ltd., Division de la recherche – Analyste (114)

————————————————– ——————————

D'accord. D'accord. Monsieur, est-ce quelque chose à voir avec tout arrangement de prix que les canaux auraient d'eux-mêmes avec …

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (115)

————————————————– ——————————

Non non. Je pense qu'ils ont allégé leur inventaire, oui, et qu'ils ont allégé leur inventaire, probablement parce que la situation est incertaine, n'est-ce pas? Et donc les gens, ce que je dirais, ne stockent pas trop. Et je pense que la plupart du temps, pas seulement nous, mais toutes les entreprises en sont à ce stade, elles sont plus occupées à nourrir la demande parce que je pense que si tout le monde poussait les ventes, je ne suis pas sûr que l'offre suivra le rythme, d'accord? Si vous regardez – parce que les fournisseurs, toutes ces usines sont ouvertes, beaucoup d'entre elles fonctionnent à 50 à 60% de main-d'œuvre, c'est ce que nous observons. Je parle de matière première, de matériel d'emballage et de trucs comme ça. Et certains d'entre eux sont périodiquement mis en confinement et reviennent après une semaine ou quinze jours et des trucs comme ça aussi.

Donc, toutes ces choses que nous observons. Et par conséquent, ce que nous pensons, c'est qu'il faudra encore du temps avant que les choses ne se normalisent. Et je pense que quelques mois plus tard, nous serions mieux placés pour développer un point de vue à ce sujet. Je pense qu'en ce moment, je pense que les gens ne le sont pas – les gens achètent juste le corps à bouche. Donc, ce que nous observons, c'est que nous obtenons des ventes plus régulières tout au long du mois, n'est-ce pas? Donc – et pratiquement, nous obtenons des ventes stables (tout) tout au long du mois. C'est quelque chose que nous avons vu auparavant parce que dans le passé, ce serait plus de vente vers la fin du mois. Mais maintenant, c'est plus uniforme tout au long du mois.

Et c'est une reconstitution. Il n'y a pas d'urgence à acheter sur un premier ou un deuxième ou un troisième ou un quatrième, non? Mais généralement, ce que nous voyons, c'est que nous voyons presque le même nombre tout au long du mois.

————————————————– ——————————

Manish Agarwall, Edelweiss Securities Ltd., Division de la recherche – Analyste (116)

————————————————– ——————————

D'accord. Donc, le modèle de demande a changé – le modèle de demande standard a également changé, pouvez-vous dire?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (117)

————————————————– ——————————

Non. Je pense qu'ils achètent simplement selon les besoins, non?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – MD et directeur général (118)

————————————————– ——————————

Oui. Donc, je pense, voyez, plus tôt, ce qui se passait, c'est qu'ils avaient 45 jours d'inventaire et qu'à la fin du mois, ils négocieront et ensuite ils achèteront davantage en gros. Mais maintenant, ils achètent 25% chaque semaine ou 20% chaque semaine comme ça.

————————————————– ——————————

Opérateur (119)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la lignée de Prashant Kutty de Sundaram Mutual Fund.

————————————————– ——————————

Prashant Kutty, Sundaram Asset Management Company Ltd. – Analyste de recherche (120)

————————————————– ——————————

Monsieur, tout d'abord – la première question est en termes de – vous venez de parler même avant COVID, il y avait beaucoup de concurrence, qui est entrée sur le marché et ne voudra probablement pas y répondre. Mais je veux juste demander, est-ce que le paysage global lui-même change? Donc, parce que vous entendez également beaucoup d'acteurs puissants entrer également dans beaucoup de ces marchés, qu'il s'agisse du marché des appareils électroménagers ou des appareils de cuisine, il s'agit d'appareillages de commutation, d'éclairage, etc. Le paysage concurrentiel est-il donc encore plus sévère par rapport à ce que vous pensiez plus tôt et à tout changement de stratégie que vous souhaiteriez faire à cause de cela?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (121)

————————————————– ——————————

Voyez, ce qui se passera, c'est quand – comme je l'ai dit, après le démon et la TPS, quand il y a eu un effondrement des taux de croissance du PIB dans le pays, toutes les entreprises ne l'étaient pas – les catégories de base ont augmenté de 4%, 5%. Donc, évidemment, cela n'a pas l'air agréable de montrer une croissance de 4%, 5%. Alors tout le monde a décidé d'entrer dans toutes les catégories. I – généralement les entreprises lui donnent 5 à 7 ans. Après avoir subi des pertes pendant 5 à 7 ans, ils l’arrêtent généralement. Cela va donc commencer maintenant.

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (122)

————————————————– ——————————

Je pense aussi bien, je pense que nous pourrions voir cela – donc de notre point de vue, non? Nous avons donc pu voir ce phénomène se produire. Donc, immédiatement après la TPS, deux ou trois choses sont devenues très claires pour nous. La première est que l'hyper concurrence est devenue très claire pour nous. Et la deuxième chose qui est devenue claire pour nous, c'est que les entreprises qui avaient un modèle basé sur l'approvisionnement, nous perdons l'avantage, d'accord? Et il y a deux types de problèmes qui se sont produits pour nous parce que nous allons invariablement dans une catégorie, vous comptez sur la capacité d'un fournisseur. Nous sommes donc capables de différencier le verrouillage, c'est faible, d'accord?

Et la deuxième chose est, bien sûr, comme je l'ai dit, il y a – pour nous, au moins, nous pourrions voir une nette érosion de la marge brute de 3,5% à 4% – une érosion relative de la marge brute se produisant à cause de l'entrée en vigueur de la TPS. les grandes entreprises, qui fabriquaient, pouvaient avoir certains avantages.

Et donc sur cette base, nous – il y a environ 2 ans, nous avons réinitialisé notre stratégie et nous travaillons sur cette voie. Et je pense qu'une partie des dividendes que vous auriez vu cette année en termes de croissance des marges, n'est-ce pas? Et notre priorité est dans un premier temps d'être apte à la croissance. Être apte à la croissance, c'est s'assurer que votre entreprise a la bonne structure de marge, n'est-ce pas? Et est-ce qu'il y a suffisamment de liquidités pour que nous puissions réinvestir dans notre entreprise, n'est-ce pas? Voilà donc notre objectif. Et nous gérons nos affaires dans cet esprit. Je pense que c'est ce que Mithun essayait de dire plus tôt, oui?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (123)

————————————————– ——————————

J'étais – un autre point à souligner est, quand – comme si vous dites, si la période de croissance, s'il y a une forte croissance qui se produit dans le pays, il est beaucoup plus facile d'entrer dans une nouvelle catégorie et de grandir que comme dans un environnement de type reflationniste, comme ce qu'il est aujourd'hui. Donc, dans un très – où le marché croît à 15%, les leaders du marché peuvent même ne pas remarquer que leur part se perd. Mais alors que lorsque la croissance du marché est de 5% pour que vous grandissiez, quelqu'un doit littéralement décroître. C'est alors que commence l'hyper concurrence.

Je pense donc que maintenant les entreprises indiennes se seraient rendues compte qu'il n'est pas facile d'entrer dans de nouvelles catégories. C'est un parcours à long terme. Les seuls joueurs sérieux resteront donc probablement. Bien sûr, quelqu'un lancera et ensuite il baissera le prix de 20%, 30% et obtiendra une part et tout ça. Mais alors combien de temps ferez-vous cela? Vous le ferez pendant 3 ans, 4 ans après cela, finalement, vous devrez en quelque sorte penser à gagner de l'argent avec, non?

————————————————– ——————————

Prashant Kutty, Sundaram Asset Management Company Ltd. – Analyste de recherche (124)

————————————————– ——————————

D'accord. Ma deuxième question est, étant donné l'environnement actuel dont vous avez parlé, le canal piloté n'est probablement pas vraiment liquide – eh bien, cela pourrait être un phénomène à court terme, mais vous avez dit que le canal est également très plus agile en termes de stockage des stocks car bien. Au cours de cette période, envisageons-nous également de supprimer probablement certains de ces produits à faible taux de désabonnement pour nous ou probablement l'une de ces catégories pour nous. Quelque chose sur le front des produits, que vous essayez de faire, qui se concentre probablement sur certaines catégories et quelles seraient-elles, si je puis demander? Alors quoi que ce soit sur ce front, pourriez-vous nous dire à ce sujet?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (125)

————————————————– ——————————

Alors voyez, nous n'avons pas attendu l'attaque COVID pour commencer à faire cela. Comme je l'ai dit, nous avons arrêté le câble LT en 2018. Nous avons arrêté l'agriculture par rapport à l'année dernière. Je suis – donc nous n'avons pas peur d'admettre des erreurs et de la fermer parce que si le ROCE d'un produit ne se produit pas, la valeur stratégique du produit n'est pas là pour l'entreprise, nous la fermerons. Nous n'avons aucun problème à le divulguer. Nous n'avons aucun problème à prendre le coup. Nous avons radié une usine entière de quelque 20 crores INR, qui est un câble LT qui a été réalisé il y a environ 3 ans. Donc, en tant qu'entreprise, nous n'avons pas peur de faire ces choses, et nous continuerons de le faire, qu'il y ait COVID ou pas COVID.

————————————————– ——————————

Opérateur (126)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la lignée de Santosh Yellapu d'Ashika Stock Broking.

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (127)

————————————————– ——————————

J'avais quelques questions. Premièrement, monsieur, quels sont les défis que nous voyons à l'avenir pour déployer les nouveaux produits ainsi que l'ajout de concessionnaires ou de distributeurs sur les marchés non sudistes au cours des exercices 21 et 22?

Et la deuxième question est, monsieur, sur le segment des biens de consommation durables, avec seulement 80 crores INR, en quelque sorte, nous avons fait une perte au niveau du segment de près de 8 crores INR, 9 crores INR. C'est en quelque sorte une répétition d'un mélange que nous avons vu au premier trimestre de l'exercice 2018, pourriez-vous jeter des couleurs qui, malgré le lancement de nouveaux appareils pour le petit-déjeuner, pourquoi nous avons vu ce genre de perte?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (128)

————————————————– ——————————

Donc, tout d'abord, le défi est, bien sûr, que l'Inde est tout ce qui a été dit et fait, nous avons la vidéoconférence et tout cela, mais en Inde, les affaires se font toujours à l'ancienne. Ils préfèrent se rencontrer en personne, en particulier nos détaillants. Ils sont un stéréotype spécifique auquel ils croient vraiment en se rencontrant face à face. Donc, tant que cette réunion en face-à-face et le lancement de produit fonctionnent et tournent et que tout cela ne se produit pas, il sera toujours un peu difficile d'aller chez un nouveau concessionnaire.

Je veux dire que vous ne pouvez pas simplement appeler un nouveau concessionnaire au téléphone et dire, pouvez-vous être mon concessionnaire, je veux dire, alors ce sera une tâche. Mais cependant, nous espérons qu'il y a un vaccin qui vient sur notre chemin. Et puis probablement, notre équipe commerciale peut recommencer le voyage.

Nous devons également garder à l'esprit qu'à l'heure actuelle, les détaillants ont également peur. Ils ne veulent pas que des représentants de la société viennent dans leur magasin parce que si l'un des détaillants constate cela, il doit également fermer le magasin et toutes sortes de choses se produisent. Les détaillants ont donc aussi très peur de permettre aux gens de l'entreprise d'entrer dans leurs magasins. Ainsi, la plupart des activités se font sur salesforce.com et sur la vidéoconférence, les appels téléphoniques et tout cela.

C'est donc certainement l'un des défis. Quelle était la deuxième question?

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (129)

————————————————– ——————————

Monsieur, segment des biens de consommation durables.

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (130)

————————————————– ——————————

Puis-je répondre à cette question. Oui, puis-je répondre à cette question.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (131)

————————————————– ——————————

Désolé, biens de consommation durables. Ram, tu veux le prendre?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (132)

————————————————– ——————————

Oui oui. Voyez, juste – voyez, ce dernier trimestre, comme je l'ai dit, c'est plutôt 45, 50 jours de ventes, d'accord? Une catégorie mature où nous avons une part de marché plus élevée et un volume important à l'échelle du marché, évidemment, la rentabilité sera meilleure, et vous verrez une meilleure santé même avec un volume plus faible, d'accord? Mais le – bon nombre des catégories de biens de consommation durables, n'est-ce pas, soit vous avez un climatiseur – désolé, vous avez un chauffe-eau, ce qui n'est pas le cas – qui est hors saison, d'accord? Ou vous aviez un refroidisseur d'air qui sortait juste de la saison, d'accord? C'est donc d'un côté. Et de l'autre côté, vous avez la cuisine et d'autres produits, non? Ce sont des produits que nous avons achetés au cours des 3 à 4 dernières années, d'accord? De toute évidence, ils vont avoir des coûts fixes associés à l'entrée dans ces catégories, n'est-ce pas? Et par conséquent, le seuil de rentabilité, dans ce cas, sera beaucoup, beaucoup plus élevé que le seuil de rentabilité dans une entreprise mature. Donc, comme vous pouvez le voir, nous avons fait environ 58% et nous avons pu être rentables, n'est-ce pas?

Mais probablement, lorsque vous casserez le nombre par segment, vous constaterez peut-être que le seuil de rentabilité dans les catégories matures est d'environ 40%, 42%. Et le point d'équilibre dans les catégories émergentes sera d'environ 60%, 70% car elles n'ont toujours pas atteint l'échelle proportionnelle à l'investissement qui a été investi, à la fois en back-end et en front-end, en termes de main-d'œuvre et d'autres ressources, par les ressources de R&D. Alors je pense que vous devez le voir sous cet angle, oui? J'espère que c'est clair?

————————————————– ——————————

Analyste non identifié, (133)

————————————————– ——————————

Oui monsieur.

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (134)

————————————————– ——————————

Oui. Bien.

————————————————– ——————————

Opérateur (135)

————————————————– ——————————

La question suivante vient de la ligne d'Achal Lohade de JM Financial.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (136)

————————————————– ——————————

Ce que je voulais vérifier était, en termes de saison des festivals, compte tenu de notre portefeuille de produits, alors quelle est l'importance de la saison des festivals pour nous en général, en particulier pour le marché sud?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (137)

————————————————– ——————————

Vous voyez, donc cette année, Onam sera le premier festival. Donc, une fois qu'Onam sera terminé, nous pouvons vous dire comment c'était. Voir, veuillez comprendre que ce ne sont pas des heures normales. C'est un peu comme la guerre mondiale ou quelque chose comme ça. Les gens ne sont donc pas vraiment d'humeur à aller fêter des festivals. Je veux dire que les gens ne peuvent pas sortir de chez eux, oublier les festivals. Donc je ne pense pas qu'ils soient dans un état d'esprit pour vraiment le faire, aller faire des folies et tout ça. Ce que les gens font, c'est que quelque chose tombe en panne dans la maison, ils la réparent – la remplacent.

Nous constatons une forte demande de stabilisateurs TV parce que beaucoup de téléviseurs sont vendus parce que maintenant, la télévision est la seule source de divertissement pour chaque personne. Nous constatons également qu'il y a beaucoup de demande pour les systèmes UPS parce que tout le monde travaille à domicile, toutes les écoles étudient – les écoliers étudient à domicile. Donc, à tout prix, le routeur ne devrait pas monter. C'est une clé – demandée par tous les ménages. Donc, si vous regardez Kerala Onam, je veux dire que les ventes de téléviseurs sont l'une des plus importantes. Et je pense que les ventes d'Onam TV devraient être décentes parce que – non pas parce que les gens veulent acheter la télévision à cause d'Onam, mais parce que la télévision est la seule source de divertissement. Alors peut-être que plusieurs télévisions ne suffisent pas parce que nous sommes assis à la maison tout le temps, non?

Donc je pense que – je pense que le comportement va changer comme ça. Je pense que le besoin – alors quel comportement nous avons vu l'année dernière en ce qui concerne les gens qui achètent des choses un jour propice et tout cela se transformera en un achat basé sur les besoins. Je veux dire, si j'ai besoin d'un téléviseur, je vais l'acheter; si j'ai besoin d'un UPS ou d'un onduleur, je l'achèterai; si j'ai besoin d'un routeur, j'achèterai; si je fais des rénovations, je les terminerai, et cetera, et cetera. Ce ne sera pas parce que c'est Onam, j'irai acheter des vêtements et ensuite j'achèterai des cadeaux et tout ça. Je ne sais pas si cela se produira cette année, mais nous devrons attendre et voir.

Mais certainement, nous pouvons voir qu'il y a une demande accrue de téléviseurs. Il y a une demande accrue d'appareils de lavage de vaisselle, d'aspirateurs, et cetera. Nous avons donc des stabilisateurs, des lave-vaisselle et des fours à micro-ondes. Nous nous attendons donc à ce que tout cela fonctionne bien. C'est donc ma principale attente.

Ram, tu veux ajouter quelque chose à ça?

————————————————– ——————————

Ramachandran Venkataraman, V-Guard Industries Limited – COO, responsable de la responsabilité commerciale et directeur à temps plein (138)

————————————————– ——————————

Oui. Je pense à peu près à ce que vous avez dit. Je pense que mon – je pense que mon sentiment serait que je pense que nous ne devrions pas trop analyser cette situation parce que quels que soient les chiffres à venir, c'est vrai, ils sont la conséquence, je dirais, des défis de l'offre et de la demande de diverses entreprises, oui ? Ils sont la conséquence, ce que je dirais, d'achats essentiels effectués par les gens, n'est-ce pas? Je pense donc que si le scénario COVID ne change pas, cette image ne changera pas. Je pense que notre industrie est de cette façon, il semble que nous sommes plus chanceux que certaines autres industries que la demande ne nous a pas frappés si fort parce que nous sommes toujours en mesure d'afficher le verrouillage capable de faire 80%, 85% comme vous l'avez vu dans le 2 derniers mois, oui? Et nous pensons que nous devrions pouvoir le faire dans les 2, 3 mois à venir, oui?

Je pense donc qu'il ne faut pas trop analyser cela. Et je pense que nous devrions attendre et regarder, oui? Je ne vois aucune entreprise adopter une attitude agressive et faire des investissements parce que nous ne savons pas. Parce que vous voyez, le nombre de personnes qui prennent des appels, n'est-ce pas, sur la façon dont l'avenir sera qui a augmenté, non? Alors voyez, chaque autorité de district est une autorité indépendante et est autorisée et habilitée à prendre les mesures et les mesures nécessaires pour protéger les personnes dans cette zone. Donc, beaucoup de décisions locales sont prises. Et donc nous avons – il n'y a aucune certitude de dire comment les choses se passeront. Par conséquent, je dirais, je pense que nous devrions attendre et regarder, et je pense que c'est une phase passagère, et nous ne devrions pas passer trop de temps à analyser cela parce que quiconque fait une prédiction spécule, n'est-ce pas? Et c'est ce que nous observons.

Parce que si vous prenez le Kerala, nous étions en bonne forme au Kerala et maintenant regardez ce qui se passe, non? Les cas sont bien plus. Et c'est en dépit et malgré tous les efforts, non? Je pense donc qu'il y a encore beaucoup d'incertitude associée à cela. Et ce serait bien à regarder, oui?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (139)

————————————————– ——————————

Donc, un autre point est, je pense que l'élément clé à surveiller est le nombre de cas par district parce que, définitivement, lorsque les cas tombent dans un district ou une région en particulier, les gens se sentent en confiance et dépensent. Je pense donc que la meilleure façon de juger de la façon dont les choses vont se passer est de continuer à analyser cela, et c'est un objectif. Je ne pense pas que la demande festive sera une considération clé cette année. Car voir, la demande festive est un battage médiatique créé par toutes les entreprises par des publicités. Je veux dire le genre d'argent, toutes les entreprises durables dépensent pendant Onam et Diwali, c'est énorme. Je ne sais pas si cette année, ils sont en mesure de le faire. Et même s'ils le font et après une semaine, ils se rendent compte que tout le pays est verrouillé, que faites-vous de l'argent que vous avez dépensé? Voilà donc les questions qui nous regardent en face. Et c'est pourquoi nous ne pouvons pas vraiment répondre maintenant.

————————————————– ——————————

Achal Lohade, JM Financial Institutional Securities Limited, Division de la recherche – VP (140)

————————————————– ——————————

Je l'ai. Et juste la deuxième question, en termes de l'inorganique, je sais que ces temps sont difficiles, nous avons examiné ou envisagé l'opportunité inorganique. Donc, compte tenu du contexte actuel, avez-vous envie de faire ou pensez-vous que c'est maintenant en quelque sorte poussé par au moins deux ans en termes d'acquisition, et cetera?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (141)

————————————————– ——————————

Je ne dirais pas quelques années, mais certainement quelques trimestres. Je pense que nous avons eu la chance d’avoir des objectifs qui se sont engagés avec nous. Et nous avons eu la chance de convenir mutuellement de le conserver sur un congélateur ou une colonne vertébrale comme vous l'appelez. Je ne pense pas que nous ayons besoin de 2 ans. Je pense que d'ici janvier, nous serons en mesure de mieux performer.

————————————————– ——————————

Opérateur (142)

————————————————– ——————————

(Instructions pour l'opérateur) Comme il n'y a pas d'autres questions, je voudrais maintenant remettre la conférence à M. Hitesh Taunk.

————————————————– ——————————

Hitesh Taunk, ICICIdirect.com, Division de la recherche – Analyste (143)

————————————————– ——————————

Merci, Aisha. Merci, monsieur, pour vos commentaires et vos idées, monsieur. Y a-t-il des remarques finales, monsieur? Mithun, monsieur?

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (144)

————————————————– ——————————

Pas de remarques de clôture. Merci ICICI d'avoir accueilli cet appel. Et espérons que nous pourrons surmonter cette pandémie, et tout le monde, restez en sécurité et écoutez vos autorités locales. Je vous remercie.

————————————————– ——————————

Hitesh Taunk, ICICIdirect.com, Division de la recherche – Analyste (145)

————————————————– ——————————

Merci Monsieur.

————————————————– ——————————

Mithun K. Chittilappilly, V-Guard Industries Limited – Directeur général et directeur général (146)

————————————————– ——————————

Je vous remercie.

————————————————– ——————————

Opérateur (147)

————————————————– ——————————

Je vous remercie. Au nom d'ICICI Securities, cela conclut la conférence téléphonique d'aujourd'hui. Merci de vous joindre à nous, et vous pouvez maintenant déconnecter vos lignes.